Informations sur le mélanome

Décembre 2015 - Le nombre total de nævus (ou "grains de beauté") sur le corps est considéré comme le plus important facteur de risque de mélanome, avant même l’excès d’exposition solaire. Le risque de mélanome augmenterait de 2 à 4 % par nævus supplémentaire alors que seuls 20 à 40 % des mélanomes sont le résultat de la transformation d’un nævus préexistant.

Résumé de l’article scientifique publié le 19 avril 2015 dans "The NEW ENGLAND JOURNAL of MEDICINE: Pembrolizumab versus Ipilimumab in Advanced Melanoma"

(Pembrolizumab versus Ipilimumab dans le mélanome avancé)

Caroline Robert, M.D, PhD et all

Novembre 2015 - Le traitement du mélanome à un stade avancé, c'est-à-dire compliqué de métastases, a beaucoup progressé ces dernières années avec la mise au point de nouvelles molécules d’immunothérapie et de thérapie ciblées qui ont nettement amélioré le pronostic de ces cancers de la peau redoutables.

Octobre 2015 - De nombreuses campagnes de prévention ont été mises en œuvre pour tenter d’endiguer l’augmentation de la fréquence du mélanome observée au cours des dernières décennies. Elles ont sans doute contribué à un ralentissement de cette évolution mais beaucoup reste à faire en particulier auprès des adolescents et des adultes jeunes. Car ce sont eux, parmi tous les groupes d’âge, qui se protègent le moins contre l’exposition aux UV.

Septembre 2015 - Depuis le milieu des années 50, la fréquence du mélanome malin (MM), autrefois considéré comme rare, a augmenté dans les pays les plus développés plus vite que celle d’aucun autre cancer.

Résumé de l’article scientifique publié le 17 novembre 2014 dans "The NEW ENGLAND JOURNAL of MEDICINE: Nivolumab in Previously Untreated Melanoma without BRAF Mutation"

(Nivolumab dans le mélanome non traité précédemment et sans mutation BRAF)

Caroline Robert, M.D, PhD et all

Juillet 2015 - Alors que le mélanome débutant est dans la grande majorité des cas guéri par une simple exérèse chirurgicale, il n’en est pas de même pour les mélanomes à un stade avancé avec des métastases. Dans cette situation, on ne disposait jusqu’à récemment que de traitements peu efficaces. Mais au cours de ces dernières années, des avancées considérables sont survenues avec la mise au point de thérapies ciblées et d’immunothérapies qui améliorent significativement le pronostic des malades concernés. 

TPL_BEEZ5_ADDITIONAL_INFORMATION