Topic-icon Contre le bronzage artificiel, le choc des photos !

Plus d'informations
il y a 5 mois 3 semaines #333 par admin
admin a créé le sujet : Contre le bronzage artificiel, le choc des photos !

Mai 2017 - Il n’est pas inutile de rappeler que sans doute plus de 90 % des mélanomes sont dus à l’exposition aux ultra-violets (UV). Or les radiations UV émises dans les cabines de bronzage seraient trois fois plus intenses que celles émises par le soleil. Le bronzage "artificiel" est donc particulièrement dangereux.



Mai 2017 - Il n’est pas inutile de rappeler que sans doute plus de 90 % des mélanomes sont dus à l’exposition aux ultra-violets (UV). Or les radiations UV émises dans les cabines de bronzage seraient trois fois plus intenses que celles émises par le soleil. Le bronzage "artificiel" est donc particulièrement dangereux.

 

Aux Etats Unis, par exemple, on estime que 400 000 cas de cancers cutanés par an peuvent être attribués à cette pratique, ce qui est plus que le nombre de cancers du poumon attribuables au tabagisme. Ce sont les jeunes femmes qui sont le plus à risque d’être victimes d’un cancer de la peau lié au bronzage artificiel avec une augmentation du risque d’avoir un mélanome de 59 % lorsqu’elles ont commencé ce type d’exposition avant l’âge de 35 ans.

Devant cette situation, le ministre de la santé des Etats-Unis  a récemment décidé  de mettre en place une campagne de prévention et demandé que soit recherchées les meilleures stratégies susceptibles de décourager les jeunes femmes d’avoir recours au bronzage artificiel.   

C’est ainsi qu’une équipe composée à la fois de journalistes et de médecins a testé auprès de 568 femmes, l’efficacité de trois types de message. Trois montraient en images les effets ultérieurs sur la santé, sur l’apparence ou les risques immédiats, un quatrième ne proposait qu’un texte sur ces différentes conséquences. Ainsi étaient présentées une photo d’une femme avec un mélanome, la photo de jumelles de 34 ans, l’une adepte des cabines de bronzage paraissant plus âgée que l’autre et enfin la photo d’une femme avec un coup de soleil manifestement douloureux !

Sans surprise les photos ont provoqué davantage de réactions émotionnelles négatives que le simple texte, même si ce dernier était jugé plus crédible que les photos. Les photos montrant les modifications de l’apparence et les conséquences défavorables pour la santé sont apparues être les plus efficaces pour détourner de l’envie du bronzage artificiel.

Voici probablement de précieuses indications pour les communicants qui participeront à l’élaboration de campagnes de prévention…

Dr Marie-Line Barbet

Sonntag JM et coll. : Assessing the Potential Effectiveness of Pictorial Messages to Deter Young Women from Indoor Tanning: An Experimental Study. J Health Commun., 22: 294-303. DOI: 10.1080/10810730.2017.1281361  


Lire l'article...

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Temps de génération de la page : 0.239 secondes