Actualités scientifiques Mélanome Parler du mélanome et autres cancers de la peau

Quand le patient se met aux commandes de son suivi après un mélanome de stade 1

Décembre 2021 – Il arrive que les patients qui ont eu un mélanome détectent eux-mêmes un nouveau mélanome ou une récidive de mélanome en dehors des consultations de suivi programmées. Cette constatation a conduit à proposer, après le traitement d’un mélanome localisé (c’est-à-dire de stade 1 sans métastase), un modèle de suivi où le patient assurerait sa propre surveillance. 

Celle-ci pourrait comporter différents aspects : entrainement à l’auto examen de la peau (soit en face à face avec le médecin ou via une plateforme internet et/ou des applications sur smartphone), utilisation de technologies digitales (dermatoscopes mobiles, applis) pour prendre et enregistrer des photos de lésions, systèmes pour soumettre en ligne les images à un dermatologiste et télédermatologie. Cette dernière pratique vis-à-vis de laquelle les spécialistes étaient jusqu’à présent réticents est devenue plus répandue avec la pandémie de Covid-19 et il faut reconnaître qu’elle permet de pallier les difficultés à obtenir un rendez-vous rapide en dermatologie en dehors des grandes villes et même à l’intérieur de celles-ci. 

Pour vérifier que ce type d’auto surveillance (baptisée en anglais du terme de patient-led surveillance, surveillance dirigée par le patient) était adéquat et faisable, un essai a été conduit dans deux cliniques à Sydney et à Newcastle (Australie). Cent patients qui avaient été traités pour un mélanome localisé, possédant un smartphone, qui avaient un compagnon ou une compagne pouvant l’assister dans l’auto examen de sa peau et s’étant rendu aux consultations programmées de suivi ont été enrôlés pour cette expérience qui a été menée entre le 1 er novembre 2018 et le 17 janvier 2020. 

La moitié des participants, choisis au hasard ont été invités à suivre le programme d’autosurveillance tandis que l’autre moitié avait le suivi habituel. Les premiers ont davantage pratiqué l’auto examen de leur peau que les autres. Pour autant ils n’ont pas semblé ressentir d’effets psychologiques négatifs, et ne manifestaient pas plus de crainte d’un nouveau cancer ou d’une récidive. Il n’y a pas eu plus de consultations, ni d’interventions pour enlever des lésions, ni de mélanomes dans ce groupe. 

De fait, un nouveau mélanome primitif et une récidive locale ont été diagnostiqués chez 8 des patients du groupe « auto surveillance » dont 5 en dehors de consultations de contrôle. Dans l’autre groupe, trois mélanomes ont été diagnostiquées au cours des consultations de contrôle. 

Ce premier essai montre qu’une auto surveillance par le patient après l’intervention pour retirer un mélanome localisé est non seulement faisable mais qu’elle est bien acceptée et semble utile puisqu’elle peut permettre de dépister une nouvelle tumeur ou une rechute avant une consultation de contrôle. 

Il serait intéressant de répéter cet essai sur un plus grand nombre de patients…  

Dr Marie-Line Barbet 

Ackermann DM et coll. : Assessing the Potential for Patient-led Surveillance After Treatment of Localized Melanoma (MEL-SELF): A Pilot Randomized Clinical Trial. JAMA Dermatol., 2021 ; publication avancée en ligne le 24 novembre. doi: 10.1001/jamadermatol.2021.4704.

Actualité scientifique avec le soutien institutionnel de Novartis

Ces articles sont susceptibles de vous intéresser

Mettons les enfants à l’ombre !

Actualités scientifiques Informations sur le mélanome et autres cancers de la peau Mélanome


Avril 2022 – L’exposition aux ultraviolets et les coups de soleil, en particulier au début de l’enfance, sont les facteurs de risque de mélanome les plus importants. Or un à deux tiers des enfants sont victimes d’au moins un coup de soleil chaque année. C’est dire s’il est important de promouvoir des mesures de protection […]

Un risque de cancer de la peau non mélanome accru pour les travailleurs en extérieur

Actualités scientifiques Autres cancers de la peau Informations sur le mélanome et autres cancers de la peau Mélanome


Avril 2022 – Les cancers de la peau non mélanomes (CNM) ou kératinocytaires sont les cancers les plus fréquents dans les pays occidentaux. Quatre-vingt-dix pour cent de ces tumeurs sont attribuées à une exposition excessive au soleil. Beaucoup de personnes sont exposées au soleil dans l’exercice de leur profession. Des études ont montré que ces […]

Interdiction du bronzage artificiel, cela vaut le coût !

Actualités scientifiques Autres cancers de la peau Informations sur le mélanome et autres cancers de la peau Mélanome


Mars 2022 – En 2009, l’organisation mondiale de la santé (OMS) a classé les différents dispositifs de bronzage artificiel (lits de bronzage, cabines, lampes…) comme étant carcinogènes c’est-à-dire comme capables de favoriser des cancers, en l’occurrence cutanés. Les personnes qui ont recours à ces méthodes ont en effet un risque de mélanome augmenté de près […]

Je m'abonne à la newsletter