Actualités scientifiques
L'essentiel sur le mélanome et autres cancers de la peau

UV et carcinomes : quel risque pour les peaux foncées ? 

Mai 2022 – Les carcinomes basocellulaires et épidermoïdes sont les cancers de la peau les plus fréquents. Comme pour les mélanomes, le principal facteur de risque est l’exposition aux rayons ultraviolets (UV) et les personnes à peau claires sont davantage susceptibles de développer ce type de tumeur. Mais qu’en est-il pour les personnes à peau plus foncée, avec des phototypes classés de IV à VI, allant du teint très mat qui bronze sans jamais de coups de soleil ou presque, à la peau noire ?  

Pour répondre à cette question, une équipe de dermatologues des Etats-Unis a recherché les études parues à ce sujet dans la littérature médicale, c’est-à-dire ayant abordé les risques encourus par les personnes non blanches quand elles sont exposées aux UV naturels ou artificiels. Elle en a trouvé une douzaine, la plupart menées sur les populations de l’Asie du Sud Est. Une avait été faite au Chili. 

Cinq études venant de Corée et trois de Taiwan n’ont trouvé aucune association entre l’exposition à des UV artificiels utilisée au cours de traitements (appelés photothérapie) de certaine maladie de peau et l’émergence de carcinomes basocellulaires et épidermoïdes regroupés sous le terme de carcinomes kératinocytaires (CK).

En revanche 4 études ont trouvé une augmentation du risque de CK chez les personnes de plus de 60 ans en relation avec une exposition annuelle aux UV plus importante sous certaines latitudes. Une autre étude faite au Japon a mis en évidence un risque accru de carcinome épidermoïde chez les travailleurs à l’extérieur (les hommes mais pas les femmes). Et enfin, dans une population taiwanaise, il a été constaté que les hommes exposés à un jeune âge (entre 15 et 24 ans) au soleil et les femmes exposées tout au long de leur vie avaient davantage de carcinomes épidermoïdes. 

Ainsi l’implication des UV dans la survenue de carcinomes kératinocytaires pour les personnes avec des peaux « non blanches » pourrait dépendre du type d’exposition. Mais il manque à l’évidence des études pour préciser les risques qui menacent ces patients. La fréquence des CK en cas de peau foncée est bien moindre qu’en cas de peau blanche. Mais ces CK sur peau foncée sont aussi souvent diagnostiqués avec retard du fait de leur rareté et parce qu’ils sont atypiques. Ainsi sont-ils parfois reconnus alors qu’ils sont déjà évolués voire compliqués de métastases. 

La participation des UV à l’apparition des CK sur peau foncée ne doit pas être négligée même si elle est minime. 

Dr Marie-Line Barbet 

Kolitz E et coll. : UV Exposure and the Risk of Keratinocyte Carcinoma in Skin of Color: A Systematic Review. 
JAMA Dermatol., 2022; 158(5): 542-546.
 doi: 10.1001/jamadermatol.2022.0263.

Ces articles sont susceptibles de vous intéresser

Soleil et cancer de la peau : où en sont les hommes ?

Actualités scientifiques Informations sur le mélanome et autres cancers de la peau L'essentiel sur le mélanome et autres cancers de la peau Mélanome


Juin 2022 – Selon les prévisions des épidémiologistes, le mélanome sera en 2040, le deuxième cancer le plus fréquent dans le monde et le premier cancer pour les hommes (si l’on exclut les cancers de la peau non mélanome). En effet les taux de cancers la peau sont beaucoup plus élevés pour les hommes et […]

Peut-on faire écran aux carcinomes épidermoïdes avec une crème solaire ?

Actualités scientifiques Autres cancers de la peau Informations sur le mélanome et autres cancers de la peau L'essentiel sur le mélanome et autres cancers de la peau


Juin 2022 – L’exposition au soleil cumulée au cours de la vie est considérée comme le principal facteur de risque de carcinome épidermoïde (CE) de la peau, un des cancers les plus fréquents dans le monde. Plusieurs études ont montré que l’utilisation de crèmes solaires diminue le risque d’avoir des kératoses actiniques, lésions cutanées à […]

Mélanome, le présent et l’avenir

Actualités scientifiques Informations sur le mélanome et autres cancers de la peau Mélanome


Mai 2022 – Alors que c’était autrefois une tumeur rare, la fréquence du mélanome n’a cessé de croître tout au long des cinq dernières décennies. L’exposition aux UV, naturels et artificiels, en a été reconnue comme le facteur majeur d’apparition, impliquée dans plus de trois quarts des cas.  La fréquence de ce cancer a paru […]

Je m'abonne à la newsletter