Actualités scientifiques Info patient Informations sur le mélanome et autres cancers de la peau Mélanome

Carcinome épidermoïde : les raisons possibles d’une chirurgie « sous optimale »

Juillet 2022 – Le traitement du carcinome épidermoïde cutané (CEC) consiste dans la majorité des cas à l’enlever chirurgicalement, en laissant autour de la tumeur une marge de peau saine d’environ 5 à 10 mm en superficie et en profondeur.


Si ces précautions ne sont pas suivies et si l’intervention a laissé du tissu cancéreux en profondeur ou autour de la tumeur, le risque de récidive et de métastases est accru.
Plusieurs facteurs sont suspectés contribuer à ce que l’exérèse, c’est-à-dire l’opération pour retirer le carcinome, soit incomplète, tels que la localisation de la tumeur sur une zone du corps difficile à opérer (tête, cou), la fragilité de la personne concernée (par exemple l’existence d’une immunodépression qui prédispose au développement de carcinomes épidermoïdes) ou encore les caractéristiques de la tumeur (épaisseur).
Pour tenter d’apporter des précisions sur cette question une équipe de dermatologistes de Leiden (Pays-Bas) a repris les dossiers de 566 patients ayant été opérés entre janvier 2004 et décembre 2013 d’un ou plusieurs carcinomes épidermoïdes. Il y avait au total 1 159 CEC et 106 d’entre eux (9 %) avaient été incomplètement retirés (uniquement sur les bords latéraux dans 46 % des cas, uniquement en profondeur pour 35 % des cas et latéralement et en profondeur pour 19 %).
En examinant les données médicales des patients et les caractéristiques des pièces opératoires analysées au microscope, les chercheurs ont constaté que l’épaisseur des tumeurs (dépassant le derme en profondeur) était le facteur de risque essentiel d’intervention incomplète, les autres raisons pressenties semblant finalement moins impliquées.
Le danger d’une opération sous optimale est encore apparu dans cette étude avec trois à quatre fois plus de métastases dans ce contexte.
Accorder de l’importance à une exérèse large non seulement dans les plans latéraux mais aussi profonds devrait minimiser les risques. Les patients peuvent également jouer un rôle en ne tardant pas à consulter pour des lésions suspectes afin d’empêcher qu’elles ne prennent trop d’épaisseur.


Dr Marie-Line Barbet


Marsidi N et coll. : Risk factors for incomplete excision of cutaneous squamous cell carcinoma: a large cohort study. J Eur Acad Dermatol Venereol; 2022 Aug; 36(8):1229-1234. doi: 10.1111/jdv.18101.

Ces articles sont susceptibles de vous intéresser

Davantage de mélanomes diagnostiqués avec un programme de dépistage…CQFD

Actualités scientifiques Informations sur le mélanome et autres cancers de la peau Mélanome


Novembre 2022 – Le pronostic du mélanome est inversement corrélé à l’épaisseur de la tumeur telle qu’elle est mesurée au microscope. La découverte et le traitement de cette tumeur à un stade débutant, alors qu’elle est encore « fine » sont ainsi susceptibles d’améliorer le devenir des malades. Et l’on peut supposer qu’un dépistage systématique des mélanomes […]

Attention au carcinome à cellules de Merkel

Actualités scientifiques Info patient Informations sur le mélanome et autres cancers de la peau Mélanome Non classé


Novembre 2022 – Le carcinome à cellules de Merkel (CCM) est un cancer de la peau rare, représentant moins de 1 % de toutes les tumeurs malignes cutanées. Sa fréquence est toutefois susceptible d’augmenter avec le vieillissement de la population. Le CCM touche en effet avec prédilection les personnes âgées ainsi que celles souffrant d’immunodépression […]

Des carcinomes épidermoïdes à haut risque de métastases

Actualités scientifiques Info patient Informations sur le mélanome et autres cancers de la peau Mélanome Non classé


Septembre 2022 – Le carcinome épidermoïde cutané (CEC) est l’un des cancers les plus fréquents. Une petite proportion, entre 2 à 5 %, des personnes concernées ont un risque élevé de métastases (dissémination à distance) et il est important qu’elles fassent l’objet d’un suivi médical rapproché, voire qu’elles bénéficient de traitements destinés à empêcher une […]

Je m'abonne à la newsletter