Actualités scientifiques Informations sur le mélanome et autres cancers de la peau Mélanome

CQFD programme de dépistage

Suivez nous :

Instagram
YOUTUBE

Davantage de mélanomes diagnostiqués avec un programme de dépistage…CQFD

Novembre 2022 – Le pronostic du mélanome est inversement corrélé à l’épaisseur de la tumeur telle qu’elle est mesurée au microscope. La découverte et le traitement de cette tumeur à un stade débutant, alors qu’elle est encore « fine » sont ainsi susceptibles d’améliorer le devenir des malades. Et l’on peut supposer qu’un dépistage systématique des mélanomes débutants diminuerait la mortalité globale liée à ce cancer. Or jusqu’à présent, seule l’Allemagne a mis en place un programme de dépistage systématique du mélanome et des cancers de la peau. La question reste posée du bénéfice réel apporté par cette stratégie. La crainte est en effet qu’un tel dépistage conduise à « sur diagnostiquer » et à opérer des tumeurs dont le risque d’évolution défavorable était nul ou très faible.

Une étude Australienne

Une équipe en Australie (pays où le taux de mélanome par habitant est élevé puisque y vivent des sujets à peau claire soumis à un fort ensoleillement) a voulu préciser ce risque de « surdiagnostic » et par conséquent l’intérêt d’un éventuel dépistage systématique. Leur étude a porté sur 43 763 habitants du Queensland âgés de 40 à 69 ans qui n’avaient jamais eu de mélanome. Leurs facteurs de risque vis-à-vis du mélanome ont été précisés. Il leur a été demandé si leur peau avaient été examinée par un médecin au cours des trois années précédentes. Ce qui était le cas pour 28 155 d’entre eux qui avaient donc bénéficié d’un dépistage « corps entier ».

Tous les participants à cette étude ont été ensuite suivis pendant deux à sept ans. Années au cours desquels ont été diagnostiqués 967 mélanomes. Assez logiquement, il y a eu davantage de mélanomes. En effet, 29 % de plus diagnostiqués parmi les personnes qui avaient eu un dépistage. Ces personnes ont également subi un plus grand nombre d’interventions pour enlever des lésions pigmentées (biopsies-exérèses). 

L « excès » de diagnostic de mélanomes parmi les personnes « dépistées » par rapport à celles qui ne l’ont pas été, concerne surtout des tumeurs très peu épaisses dites « in situ ». Ces cancers n’ayant pas débordé l’épiderme, et non invasives, autrement dit des mélanomes de très bon pronostic.  Les auteurs de cette étude ont calculé que la proportion de mélanomes à 5 ans parmi les personnes dépistées excédait de 0,5 % celle notée dans la population non dépistée. Lorsque l’on comparait des groupes ayant les mêmes facteurs de risque au départ. Ils ont ainsi estimé que 6 400 mélanomes supplémentaires (le plus souvent des mélanomes in situ) pourraient être diagnostiqués chaque année chez les Australiens âgés de 40 à 69 ans. Soit 6,47 millions de personnes.

Une question qui reste sans réponse

Cela apporte-t-il un bénéfice quant à la mortalité liée au mélanome dans la population ? La question n’est toujours pas résolue… Quoi qu’il en soit un dépistage offre certainement des avantages (à l’échelon individuel) surtout en présence de facteurs de risque. 

Dr Marie-Line Barbet

Whiteman DC et coll. : The effect of screening on melanoma incidence and biopsy rates. Br J Dermatol., 2022 Oct;187(4):515-522.
doi: 10.1111/bjd.21649. 

Ces articles sont susceptibles de vous intéresser

L’immunothérapie pour cancers cutanés évolués

Actualités scientifiques Autres cancers de la peau Info patient


Suivez nous : L’immunothérapie pour cancers cutanés évolués autres que les mélanomes Janvier 2023 – Les formes évoluées des carcinomes cutanés sont appelés baso-cellulaires et épidermoïdes. Ceux-ci ainsi que le carcinome à cellules de Merkel sont rares et touchent souvent des personnes âgées et fragiles.. Ainsi le traitement qui comprend principalement l’intervention chirurgicale et la […]

Sondage

Actualités scientifiques Info patient Initiatives


VOTRE AVIS EST IMPORTANT! ⚠️ La participation a ce sondage n'est valable que les 4 prochains mois ! Alors n'attendez pas !

Cancer de la peau et Mélanome : 12 ans de progrès

Actualités scientifiques Info patient Mélanome


Suivez nous : Les nouvelles avancées du cancer de la peau Décembre 2022 – Au cours des « journées dermatologiques de Paris », congrès très important en Dermatologie, qui s’est déroulé en 2022 entre le 29 novembre et le 3 décembre. Les progrès accomplis dans la prise en charge des mélanomes au cours des 12 dernières années. […]

Je m'abonne à la newsletter