Topic-icon Prévention

  • pascale
  • Portrait de pascale Auteur du sujet
  • Visiteur
  • Visiteur
il y a 8 ans 3 mois #57 par pascale
Prévention a été créé par pascale
Je découvre aujourd'hui cette association et je suis, naturellement, bouleversée par tous vos témoignages.
J'ai passé mon adolescence en Afrique du nord et 20 ans à Montpellier où, durant ces années, le seul diktat était le bronzage, bien entendu, sans aucune protection. Je suis blonde avec une peau de rousse et j'ai encore des souvenirs cuisants de coups de soleil terribles.
Un vilain grain de beauté sur le bras m'a conduite à consulter un dermato en 2001. Verdict : mélanome. Pris tôt, peu profond. Je m'en suis sortie avec deux opérations un "trou" et une grande cicatrice sur le bras. On m'a relâché sans aucun accompagnement ni suivi psychologique. C'était pour moi une atteinte terrible à mon intégrité physique. Je faisais à l'époque beaucoup de voile et de sports en plein air. Ma vie a radicalement changé ce jour-là. Je ne me mettais plus bras nus, j'avais presque honte.
Tout ceci est presque futile comparé à vos témoignages.
Le temps est passé et j'ai réapris à aimer mon corps. Je vis néanmoins constamment avec le spectre du mélanome. Le problème c'est que depuis 10 ans je vis avec une épée de Damoclès au-dessus de la tête. Je suis suivie tous les 6 mois par une dermato formidable en qui j'ai vraiment confiance, j'ai appris à me regarder, à observer mes grains de beauté, mais il ne se passe pas une année sans que je ne subisse à nouveau l'ablation d'un grain de beauté suspect.
J'avais mon rendez-vous de contrôle ce matin et je dois à nouveau me faire enlever un grain de beauté qui s'étend de façon inquiétante sur un doigt de pied. Je sais que la recherche avance pour trouver de nouveaux traitements, j'encourage naturellement cette démarche. Mais que fait-on en termes de prévention. Je vais avoir 48 ans et j'ai déjà subi 11 ablations, avec chaque fois, l'angoisse des résultats. Je gère de plus en plus difficilement ces opérations, qui, la plupart du temps, sont faites pour rien, si ce n'est au nom du principe de précaution, j'ai d'ailleurs entrepris une démarche psy depuis le mois de septembre.
A quand la possibilité d'un dépistage et d'un diagnostic moins invasif ?
En tous cas, merci pour cette association, cet espace de discussion, j'enverrai dès demain le formulaire d'adhésion, je me sens terriblement proche de vous toutes et tous.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Temps de génération de la page : 0.180 secondes