Vaincre le mélanome est une Association Loi 1901 dont les principaux objectifs sont de soutenir la recherche sur le mélanome en sollicitant les dons des particuliers et des entreprises, développer l’information du public et les actions de prévention, réaliser des actions de communication vis-à-vis des praticiens et apporter un soutien mieux adapté auprès des proches des malades. Les buts et moyens d'action de l'association sont étendus à tous les types de cancer de la peau. L'association est indépendante de tout établissement médical, paramédical ou pharmaceutique.

Dernières actualités de Vaincre le mélanome

Des survies désormais plus longues pour les patients atteints de mélanome au stade de métastases https://t.co/gsjVCJC2gv
8hretweet
Quel risque de mélanome après greffe d’organe ? https://t.co/sLv5fEVIf7
De plus en plus nous devons être acteur de notre santé. Observez vous. Vous aimez la vie, alors protéger votre peau… https://t.co/wBDjHmU6sP
Il n'y a pas de petits dons. Chaque geste a un impact incroyable. Retrouvez notre collecte. https://t.co/3Q1tdvdaz3
Prévention du mélanome, n’oublions pas la famille ! https://t.co/M1Mbgv9Cfj
Chaque mois retrouvez l'actualité scientifique sur le mélanome et les autres cancers cutanés

Christine et Baptiste Dupont

Je m’appelle Gilles et j’ai actuellement 54 ans ; je viens de m’engager dans la création de l’association « Vaincre le mélanome » pour lutter contre un fléau qui a cruellement, à double titre et sur une longue durée marqué ma vie.

Je me suis marié en 1981 à l’age de 26 ans avec Christine ; nous avons eu deux enfants nés en 1982 pour Laetitia et en 1984 pour Baptiste.

C’est à la fin de cette année 1984, alors que Christine avait 31 ans qu’a commencé le début d’une période de 24 ans où la réalité ou l’ombre du mélanome a toujours rodé … sans que j’en sois toujours conscient, grâce à la force de caractère de Christine et à sa volonté de protéger ses proches.

Après avoir surmonté l’exérèse d’un mélanome cancéreux en 1984, Christine, malgré un suivi régulier à l’IGR de Villejuif, connut une récidive en 1995 au niveau de la chaine ganglionnaire du bras droit. Après une période difficile, on crut à une « rémission possible » jusqu’à l’année 2002, où son état de santé se dégrada pour conduire à une paralysie des membres inférieurs.
Diagnostic : tumeur métastasique au cerveau immédiatement opérée en urgence.
Opération réussie et recouvrement de la mobilité des jambes ; s’ensuit une période d’un an de soins réguliers dans le cadre d’un suivi renforcé. Le répit est de courte durée : nouvelle récidive au bout d’un an avec une dégradation progressive conduisant à une tétraplégie en mars 2004, conséquence de métastases à la moelle épinière. Christine ne retrouvera plus aucune mobilité de ses membres et s’éteindra en juillet 2004 après 3 mois de séjour dans un centre de soins palliatifs, où elle sera soignée avec la plus grande attention par un personnel très compétent.

La douleur est immense pour mes deux enfants (22 ans et 20 ans) et pour moi-même, mais Christine nous a montré dans ce drame une force de caractère qui nous pousse à faire face à cette épreuve.

Nous devons un peu plus d’un an connaître un nouveau deuil avec le décès de ma propre mère, mais son âge (82 ans) et sa santé déficiente nous aident à relativiser cette disparition.
La vie reprend alors son cours et les enfants tirent exemple de leur mère pour « rebondir » et réussir dans leur cursus professionnel ou universitaire respectif.

Je commence de mon coté à vouloir faire des projets d’avenir et ai la chance de rencontrer Sylviane qui va donner un sens nouveau à mon existence (décembre 2006).
Cette situation se trouve malheureusement en partie gâchée par la découverte d’un mélanome de stade avancé qui affecte mon fils Baptiste, peu de temps avant ses 23 ans (janvier 2006).

Une opération chirurgicale lourde est indispensable ; elle est bien supportée par Baptiste avec des séquelles limitées, ce qui permet d’entretenir un peu d’espoir. Cette situation ne dure que quatre mois, jusqu’à ce qu’une IRM de contrôle ne révèle en juillet 2007 des métastases au foie.
Malgré une nouvelle opération, le bilan devient très préoccupant trois mois plus tard avec une extension importante de ces métastases au foie. Une thérapie à base de chimio à doses très fortes limite pendant six mois la progression de la maladie, probablement grace à la détermination de Baptiste à lutter. A partir du mois d’avril 2007, tout va se dégrader rapidement malgré le combat courageux de Baptiste qui subit une nouvelle opération chirurgicale délicate au cœur fin mai. Cette opération suspend définitivement les traitements qui retardaient la progression du cancer. Le combat est devenu inégal et les métastases s’étendent largement. A bout de forces et ne pouvant plus s’alimenter, Baptiste capitulera le 30 juillet 2008, soit 18 mois après la découverte du mélanome.

Ce drame est l’occasion de nouer une relation humaine de confiance auprès du service de dermatologie de l’I.G.R et me conduit début septembre à reprendre contact auprès du docteur Robert pour faire part de ma volonté à m’engager dans une action associative pour combattre les méfaits du mélanome. C’est ainsi que va démarrer la gestation de notre association VLM.

Submit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

Groupes de Paroles

En raison de la faible participation des proches et patients, les groupes sont actuellement suspendus et reviendront probablement sous une autre forme. Dans l'intervalle, pour bénéficier d'une aide psychologique, nous conseillons de s'adresser aux services compétents des établissements suivant les patients.

Si vous souhaitez avoir des informations sur la reprise des groupes de parole de l'association Vaincre le mélanome vous pouvez nous joindre par email : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

TPL_BEEZ5_ADDITIONAL_INFORMATION