Vaincre le mélanome est une Association Loi 1901 dont les principaux objectifs sont de soutenir la recherche sur le mélanome en sollicitant les dons des particuliers et des entreprises, développer l’information du public et les actions de prévention, réaliser des actions de communication vis-à-vis des praticiens et apporter un soutien mieux adapté auprès des proches des malades. Les buts et moyens d'action de l'association sont étendus à tous les types de cancer de la peau. L'association est indépendante de tout établissement médical, paramédical ou pharmaceutique.

Dernières actualités de Vaincre le mélanome

RT @Korben: Je viens de tester, c'est FLIPPANT ! https://t.co/FH7KYbAsVC #kbn https://t.co/CCol3aJ6YM
@Korben Merci pour votre implication. C est l'objectif que nous voulions atteindre. La prise de conscience des méfa… https://t.co/qclwsKfi0c
Vous pouvez visionner La Chronique Santé de la chaîne TV CNEWS consacrée au Mélanome et au filtre snapchat… https://t.co/Ycd0Y16LI8
Le filtre snapchat de Vaincre le mélanome sur CNEWS https://t.co/iK0K3wYAee
De nouveaux traitements pour les cancers de la peau non mélanome de mauvais pronostic https://t.co/yq0CwuLACn
Chaque mois retrouvez l'actualité scientifique sur le mélanome et les autres cancers cutanés
  • Mélanome : évaluer soi-même les risques

    Mai 2020 - Les autorités de santé de la plupart des pays recommandent que le dépistage du mélanome ne soit pas systématique pour toute la population mais ciblé sur les personnes les plus à risque. Encore faut-il que celles-ci soient identifiées ou s’identifient comme telles. Malheureusement les campagnes de prévention insistent toujours beaucoup sur la conduite à adopter vis-à-vis de l’exposition solaire et beaucoup moins sur les autres facteurs de risque.

    Lire la suite : Mélanome : évaluer soi-même les risques

Caroline Robert

Je suis médecin dermatologue et chef du service de Dermatologie de l’institut Gustave Roussy où nous nous occupons des patients atteints de cancers de la peau et de mélanome plus particulièrement. Je considère que ma mission en tant que médecin et chercheur à cette position et dans ce centre anticancéreux est de mettre tout ce qui est possible en œuvre afin d’améliorer la prise en charge thérapeutique des patients atteints de mélanome métastatique car cette maladie est encore trop souvent de très mauvais pronostic. Au fil des années, j’ai rencontré de nombreux patients et leurs familles et des liens assez forts parfois se sont tissés entre nous. Quand malheureusement certains de ces patients sont décédés de leur maladie, il m’est arrivé de rester en contact avec des membres de la famille proche comme Gilles, le père de Baptiste ou Sophie la sœur de Bénédicte. Avec Roland, nous nous sommes rencontrés dans un avion des années après le départ de sa femme Lizzie. A chaque fois, nous avons réalisé que malgré l’absence du patient et la tristesse liée à cette absence, nous avions encore des choses à nous dire, l’envie de ne pas se perdre, de mobiliser une énergie latente, de faire partager à d’autres notre expérience. Béatrice et Virginie, elles, sont venues me voir spontanément après le décès de leur mari pour Béatrice et de leur mère pour Virginie, avec une forte volonté d’agir pour aider les autres patients et leurs familles.

A l’Institut Gustave Roussy, nous avons créé avec d’autres collègues médecins et chercheurs comme moi, une unité de recherche dédiée au traitement personnalisé du cancer où je m’occupe de l’équipe en charge du mélanome. Nous faisons également de nombreux essais cliniques afin de découvrir de nouveaux traitements plus efficaces. Les choses bougent et j’ai un très grand espoir que dans quelques années, nous aurons vraiment progressé. Je parle également au nom des autres médecins de mon service, des secrétaires médicales et des infirmières, qui sont tous impliqués dans ce combat. Je suis persuadée que nous avons besoin les uns des autres pour avancer plus vite, pour aider la recherche mais aussi pour améliorer la prise en charge psychologique et sociale des patients, et pour soutenir les familles.

Submit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

Groupes de Paroles

En raison de la faible participation des proches et patients, les groupes sont actuellement suspendus et reviendront probablement sous une autre forme. Dans l'intervalle, pour bénéficier d'une aide psychologique, nous conseillons de s'adresser aux services compétents des établissements suivant les patients.

Si vous souhaitez avoir des informations sur la reprise des groupes de parole de l'association Vaincre le mélanome vous pouvez nous joindre par email : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

TPL_BEEZ5_ADDITIONAL_INFORMATION