Parler du mélanome

Témoignages

TEMOIGNAGE de Mme Danièle HEUX


En septembre 2004, au cours de ma visite annuelle chez ma dermatologue, le Dr ARNOUX à la clinique MEGIVAL à Dieppe, une tâche a été identifiée au mollet gauche. La biopsie a révélé un « mélanome malin inclassable ». Avec beaucoup de tact et de gentillesse, elle m’a annoncée la mauvaise nouvelle et ses conséquences. J’étais sonnée. Elle me dirigea sur le CHU Charles Nicolle à Rouen où l'on me précisa sans ménagement « c’est cancéreux et le cancer le plus mortel » J’ai l’habitude de me rendre seule à mes rendez vous mais cette fois-ci heureusement j’étais accompagnée d’une amie et fus suivie par le service de dermatologie avec bilans trimestriels (analyses, scanner, échographie de la jambe).

Les scanners ont découvert plusieurs nodules au cou. Une ponction a été faite avec de bons résultats. Cependant un contrôle régulier s’avère nécessaire par échographie et analyse de la TSH.

Le bilan trimestriel de juin 2007 retrouvait des métastases cutanées, pas diagnostiquées à l'analyse. Le diagnostic montra que l’exérèse était incomplète et qu’un nodule avait poussé sur la cicatrice, reprise et en mai 2008, recrudescence de métastases cutanées à la cheville gauche.

L’équipe de Charles Nicolle m’informe que j’étais « hors protocole », qu’il fallait se diriger sur l’IGR de Villejuif puis se rétracta mais j’ai insisté pour me rendre dans le service du Docteur Caroline ROBERT. Traitée en janvier 2009 par chimio perfusion du membre isolé jambe gauche , je connus 16 mois de rémission.

En effet au cours d'un nouveau bilan en 2010 de nouvelles métastases cutanées sont apparues et le 7 Juillet 2010, je fus hospitalisée pour 3 semaines pour une récidive locale sur la jambe. Le Dr CAVALCANTI m’a opérée, en faisant preuve d’une écoute extraordinaire, d’une perfusion de membre isolé. Cette technique a pour objectif d’épargner l’amputation et d’améliorer l’autonomie fonctionnelle.

Néanmoins j'ai la jambe brûlée, soignée à la biafine dont allergie suite à la quantité importante utilisée jour et nuit, toutes les 2 heures et une épidermolyse du talon, d’où une rétractation du tendon d’Achille.

L' IGR me renvoya sur Dieppe en rééducation au CHU pour la marche et de retour à mon domicile présence du kiné chaque jour pendant une longue période et toujours à ce jour, chaque semaine pour éviter les contractions musculaires plantaires la nuit ou en déplacement prolongé.

Mes visites régulières au Dr CAVALCANTI et au Dr ROBERT dont j’ai apprécié la gentillesse, l’humanité de leurs équipes permettent un grand réconfort pour le patient.

Actuellement, toujours suivie à Dieppe par le Dr ARNOUX, les résultats actuels permettent des bilans plus espacés, je suis en rémission.

J’ai tenu à témoigner qu’un deuxième avis est toujours indispensable et que l’équipe de IGR à Villejuif m’a sauvée et en suis très reconnaissante.

 

Submit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

TPL_BEEZ5_ADDITIONAL_INFORMATION